L'association JALMALV bnvoles d'accompagnement des malades et des familles pour le respect de la vie L'association JALMALV bnvoles d'accompagnement des malades et des familles pour le respect de la vie L'association JALMALV bnvoles d'accompagnement des malades et des familles pour le respect de la vie

Documents JALMALV de la Fdration & de l'association du Morbihan

Droits de malades et fin de vie :    IL EST URGENT DE CONNAITRE LA LOI

Les questions face la fin de vie
tre soulag de sa souffrance, faire reconnatre sa volont mme si lon nest plus en tat de lexprimer, refuser les traitements inutiles
Chacun sinterroge et se questionne sur les conditions de sa fin de vie, sur laccompagnement et sur laccs aux soins palliatifs.
La loi du 22 avril 2005 "Droits des malades et fin de vie" a t conue pour essayer d'apporter des rponses ces questions.
https://www.youtube.com/watch?v=VAb_UddXi2s&feature=player_embedded

Soulager la douleur est une obligation.
La loi dit le devoir et lobligation pour les mdecins tout mettre en uvre pour soulager au mieux les malades en fin de vie.
https://www.youtube.com/watch?v=nSoB73XBDuo&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%204-5.pdf

Laccompagnement est laffaire de tous.
La loi davril 2005 officialise la place et limportance de laccompagnement : la famille et les proches sont directement impliqus dans cet accompagnement ainsi que les professionnels de sant.
Les bnvoles daccompagnement, en tant que tmoins de la socit, compltent ce dispositif.
https://www.youtube.com/watch?v=yAvu1mtPJ94&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%206-7.pdf

Lacharnement thrapeutique est illgal en France.
Sans autoriser leuthanasie, la loi davril 2005 condamne les pratiques dobstination draisonnable (ce quon appelle communment lacharnement thrapeutique. On parle dacharnement thrapeutique quand un malade ne tire plus de bnfice du traitement poursuivi.
A tout moment, un patient peut refuser un traitement, voire tout traitement, tout en continuant bnficier de soins palliatifs et de traitements vise de confort.
La loi prvoit explicitement des procdures afin de dterminer ce qui est ou non draisonnable. En cas de dsaccord sur le caractre draisonnable ou non dune prise en charge, il est possible de recourir une solution de mdiation au sein des tablissements hospitaliers (se renseigner auprs du service des admissions).
https://www.youtube.com/watch?v=E7tzp5lZA2w&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%208-9.pdf

La solidarit est un choix de socit.
On devrait pouvoir juger dune socit la faon dont elle exprime sa solidarit envers les plus faibles, notamment les personnes en fin de vie.
La France sest dote dun dispositif spcifique pour exprimer cette solidarit (loi sur les soins palliatifs et laccompagnement, systme gradu de loffre en soins palliatifs, cong de solidarit familiale, allocation journalire daccompagnement, etc.)
https://www.youtube.com/watch?v=RA79XCkuDgY&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2010-11.pdf

La dignit humaine est inalinable.
Le concept de la dignit est inalinable de la condition humaine. Nous existons travers le regard de lautre et cest travers ce regard que chacun dentre nous peut se sentir digne. La loi dit lobligation de respecter la dignit de tout tre humain, y compris en fin de vie. Vivre dans la dignit jusquau bout de sa vie est un droit fondamental, garanti par notre Constitution et la Dclaration universelle des droits de lHomme.
https://www.youtube.com/watch?v=p2VnYKaBOYI&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2012-13.pdf

La loi accorde le droit au malade, de refuser ce qui ne lui parat pas raisonnable pour lui-mme et lui permet de dire par avance ce quil souhaite en cas dincapacit.
La loi donne le droit au patient de refuser tout traitement, notamment sil considre quil sagit dun acharnement thrapeutique. Dans ce cas, le mdecin respecte sa volont aprs lavoir inform des consquences de son choix.
Le patient peut, de manire anticipe, crire des souhaits (les directives anticipes) et dsigner quelquun qui pourra tmoigner de sa volont sil en est empch :sa personne de confiance.
https://www.youtube.com/watch?v=p-ksjdk189w&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2014-15.pdf

Le confort de la personne en fin de vie est une priorit.
En fin de vie, la faim et la soif ne sont pas des sensations ressenties par les patients. La nutrition ou lhydratation, mdicalement assistes (artificielles) ne sont pas forcment indispensables en fin de vie. Il existe dautres moyens pour assurer le confort, comme les soins de bouche qui vitent la sensation de bouche sche.
https://www.youtube.com/watch?v=fUyFkgmo3A8&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2016-17.pdf

Ce dsir est comprhensible, mais ne saurait impliquer un passage l'acte par les professionnels de sant.
Face un proche en toute fin de vie, il nest pas anormal de ressentir le dsir que cela se termine vite. Mais ce nest pas pour autant quil faille cder la tentation dun passage lacte consistant en ladministration dune substance provoquant artificiellement la mort. Limportant, dans ces moments difficiles, est la qualit de l'accompagnement et du soutien des proches.
https://www.youtube.com/watch?v=lM-N48PmyhE&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2018-19.pdf

La loi franaise est le meilleur dispositif pour rellement protger et respecter les droits des patients concernant leur fin de vie.
Le dispositif franais (notamment la loi de 1999 dite sur les soins palliatifs, la loi de 2002 dite loi Kouchner sur la dmocratie sanitaire et les droits des patients et la loi de 2005 dite loi Lonetti relative aux droits des malades et la fin de vie), constitue ce qui est probablement le dispositif le plus complet au monde pour garantir le droit des patients tre respects et mourir soulags, accompagns, entours de leurs proches, sans tre victimes dacharnement thrapeutique et en tant assurs du respect de leurs volonts.
https://www.youtube.com/watch?v=iKhz8umiAl4&feature=player_embedded
http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2020-21.pdf

Les 4 Situations envisages par la loi: http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2022-23.pdf

Lexique: http://www.jalmalv.fr/uploads/ImageSite/Jalmav_livretDVD%2024-25.pdf

Documentation diverse


lien fichier pdf La Vie - Droits des Malades et Fin de Vie

lien externe La Sdation
lien externe Les Soins Palliatifs
lien externe Personne de Confiance
lien externe Directives Anticipes